jeudi 28 juin 2012

Le choix des armes du super-héros

Avoir une arme n'est pas une obligation pour le super-héros, mais selon son mode d'action cela peut être nécessaire, voir indispensable.


L'acquisition, le port, le transport et la détention d'arme est réglementé par la loi.  Selon les régions, cette règlementation peut être si sévère, que même des éléments n'étant pas des armes (matériel de protection, masque à gaz, lunette de tir, gilet par balles) sont interdites à la détention et/ou au port selon les régions même si elles sont en ventes libres.
En France, qu'elles soient létales ou purement défensives, les armes de 6ème catégorie, telles que les armes blanches coupantes ou contondantes (lame, bâtons de défenses, ton-fa, coup de poing américain) ou à projectile (arc, arbalète, bombe lacrymogène, au poivre, lance pierre de compétition) sont interdites au port sauf autorisation sportive ou professionnelle.
Un bâton de défense est interdit au port. Si lors d'un contrôle de police, un simple couteau de cuisine se trouve dans la boite à gants, cela peut constituer un facteur aggravant.
 
Dans le cas ou le super-héros est soucieux de respecter les lois, il devra se renseigner sur la réglementation de son État et faire une sélection de ce qui lui est possible de transporter.
Au final, le choix est très restreint. La solution serait d'utiliser des éléments qui n'entre pas dans la catégorie des armes :
  • objets de la vie quotidienne (parapluie, canne, corde)
  • outil (clé a molette, marteau,tournevis)
  • jouet (pistolet a eau, yoyo, corde à sauter)
  • bijoux ( grosses bagues, bagues à compartiment  )
Ces objets de la vie quotidienne peuvent être utilisés tels quels ou bien peuvent être modifié. Par exemple, le super-héros pourrait utiliser un pistolet à eau en y insérant un liquide irritant par exemple.








L'efficacité d'une arme est dans sa maitrise, pas dans sa possession.
Le super-héros manie bien un arme parce qu'il a suivi une formation auprès d'un formateur qui lui apprendra les techniques d'attaques, de défenses et de contrôles afin que celle ci ne soit pas utiliser contre lui.
Parmi les objets de la vie quotidienne, des techniques martiales ont été étudiées et des cours sont proposés. C'est le cas de la canne, du bâton, de la corde (ou ceinture).

Ensuite, selon son mode d'action, le super-héros optera pour des armes de longue et courte porté.  Il prendra en compte la solidité mais aussi le volume et le poids, afin d'avoir la meilleure transportabilité.